Réserver un parking à Nice : les règles de stationnement

Parking Nice

Le stationnement à Nice devient problématique, car le nombre de véhicules en circulation ne cesse d’augmenter en même temps que la population. Les places de libre sont de plus en plus rares, sans parler des derniers changements qui ont été faits par la ville.

Les nouvelles règles du stationnement en voirie

Depuis le 1er janvier 2018, de nouvelles règles ont été imposées par la ville de Nice afin de changer le comportement de certains automobilistes. Seuls 10 % d’entre eux paient le parcmètre alors que la ville de la baie des anges compte environ 8500 places de parking.

L’un des points qu’il faut avant tout noter est la limitation de l’horaire de stationnement sur un seul emplacement à seulement 24h. À part cela, les tarifs sont différents selon le quartier. Entre le centre-ville et la périphérie, les prix sont variables. La raison est le système de zonage mis en place par la mairie. Nice est actuellement divisé en 12 zones de stationnement.

Cependant, ce qu’il faut réellement comprendre dans ce changement, c’est que ces 12 zones sont groupées en 2 catégories : les rues commerçantes proposant un tarif horaire entre 9h et 20h (les Niçois peuvent stationner entre 18h et 9h ainsi que le dimanche et les jours fériés) et les rues résidentes qui permettent aux résidents d’occuper leur place de parking pendant 24h.

Les tarifs de parking de la ville de Nice

Pour un résident possédant la vignette certifiant son statut, il lui est possible de se garer sur une place de parking pour 1,30 euro par heure. Grâce à la même vignette, il peut prendre le même emplacement pour 1,50 euro par jour, 7 euros par semaine et 13 euros si c’est 2 semaines. Conclusion, vaut mieux donc posséder la vignette résident pour un niçois souvent à la recherche d’un parking dans Nice.

fr be lu ca